Le désaveu cinglant d’Abou KARAMOKO et de son équipe: le conseil d’un grand père à ses petits enfants

Pour avoir fait du faux en  2015-2016 et se vantant d’avoir fait économiser à l’État plus de 4 Milliards sur les heures complémentaires à l’UFHB, la supercherie du Professeur Abou KARAMOKO a été découverte.

En réalité, avec le soutien de ses collaborateurs et Vice-Présidents: les Professeurs AFFIAN, ATTA et SANGARE, cette équipe a imaginé un scénario pour spolier leurs collègues Enseignants-Chercheurs et Chercheurs de l’UFHB de leurs heures complémentaires afin de plaire au gouvernement.

Au titre de l’année académique 2016-2017, le plan commun élaboré par cette équipe a été découvert par la CNEC. Sur cette base, ce syndicat observe un mouvement de protestation depuis le 18 septembre 2018 à la suite d’un préavis de grève déposé le 10/09/2018.

Pour sortir de cette crise, la CNEC lui a simplement demandé de rétablir les heures dues aux enseignants en les calculant selon les procédures habituelles connues de tous et se référant aux mode de calcul utilisés par ses prédécesseurs Présidents, les éminents Professeurs d’Université HAUHOUOT Asseypo, TEA Gokou, AKE N’gbo et BAKAYOKO-LY Ramata.

Constatant qu’il aura à s’expliquer sur l’origine exacte de ses prétendus 4 milliards d’économie et ce qu’il en a fait réellement, M. Abou KARAMOKO, avec le soutient de son équipe s’enlise dans la crise que vie sa structure par la prise de mesures impopulaires et vieilles comme le monde, celles de diviser pour régner à savoir :

1 – Suspension des salaires du mois de septembre des membres du Bureau Exécutif National de la CNEC

2- Imposition de l’émargement des Enseignants dans les UFRs et les Départements.

Ce que M. Abou KARAMOKO oublie, c’est que tous les Enseignants sont conscients de la situation qui prévaut à l’UFHB. Ils ont donc décidé de se mettre du côté de la vérité et de soutenir leur syndicat qui ne fait que défendre leurs droits légitimes.

la crise de confiance entre la Président Abou KARAMOKO et les Enseignants-Chercheurs et Chercheurs de l’UFHB  suscitée depuis l’années académique 2015-2016 est totale et a finalement évolué vers une crise d’autorité.

La CNEC a invité le Président, qui aime bien se rependre dans les médias, à lui accorder un débat télévisé en Direct sur RTI 1, pour qu’enfin, arguments contre arguments, le peuple de Côte d’Ivoire se rende à l’évidence de qui tripatouille réellement les heures complémentaires à l’UFHB.

Au lieu de saisir cette opportunité noble, voici la nouvelle trouvaille de cette personnalité de troisième âge soutenue par ses Vice-Présidents, son Secrétaire Général et ses collaborateurs conseillers tous de cet âge

3- le Président Abou KARAMOKO et ses collaborateurs demandent aux étudiants de l’UFHB de “Frapper leurs Maîtres”

Ne vous faites pas raconter cet évènement. Allez sur le lien ci-dessous pour visualiser le conseil du Grand-Père ABOU KARAMOKO à ses petits fils étudiants de l’UFHB.

https://facebook.com/ezo.koffi/videos/10216979609426186/?t=0-

0 Commentaire

Laissez un commantaire

Login

Bienvenue, connectez-vous

Se souvenir Mot de passe perdu ?

Lost Password