INFO DE DERNIÈRE MINUTE: L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE SPÉCIALE DE LA CNEC A DÉCIDÉ, A L’UNANIMITÉ, DE LA LEVÉE DU MOT D’ORDRE DE GREVE DANS LE SUPÉRIEUR

Cher (e) s collègues enseignants-chercheurs et chercheurs des Universités, des Grandes Ecoles, des Instituts et des Centres de Recherche de Côte d’Ivoire,

Depuis l’entame de cette année 2019, plusieurs syndicats relevant de différentes couches sociales et professionnelles, ont émis des préavis, dans l’objectif de réclamer de meilleures conditions de vie et de travail à travers leurs organisations syndicales respectives.

La CNEC, votre syndicat, n’est pas restée en marge de ces actions de revendication. En effet, depuis le 21 janvier 2019, la CNEC a déposé sur la table du ministre de l’Enseignement Supérieur et la Recherche Scientifique (MESRS) ainsi qu’à la Primature, un projet de Décret pour la revalorisation du salaire, de la prime de recherche et du taux horaire dans l’enseignement supérieur et la recherche scientifique.

Le syndicalisme est une activité à laquelle l’on peut attacher un caractère quasi religieux. En effet, faire du syndicalisme, c’est faire un sacerdoce. C’est pourquoi, dans tous les pays du monde, la lutte syndicale est régie par des textes qui encadrent et protègent les leaders syndicaux car, en réalité, les retombées de la lutte syndicale profitent au même titre à tous (à ceux qui s’y sont opposés aussi bien qu’à ceux qui y ont contribué).

Nous ne faisons pas la grève pour que :

  • des collègues soient menacés de mort à leurs domiciles par des individus en conflit avec la loi ;
  • des collègues, membres et sympathisants de la CNEC notre syndicat, subissent des agressions physiques et morales et des pressions de toutes sortes ;
  • des leaders syndicaux et les membres sympathisants de notre syndicat soient exposés à la vindicte sociale ;
  • des leaders syndicaux, au plus haut niveau, soient arrêtés et jetés en prison comme de vulgaires bandits, au mépris de toutes les conventions internationales ratifiées par notre pays et qui régissent cette noble activité.

 

La CNEC a entamé ce mouvement de grève pour deux raisons majeures :

  • Réclamer de meilleures conditions de vie, de travail et une meilleure gouvernance et gestion des structures universitaires de Côte d’Ivoire ;
  • Permettre aux enseignants-chercheurs et chercheurs, l’élite de Côte d’Ivoire, de bénéficier d’un mieux-être social et professionnel.

Compte tenu du non-respect, par le Gouvernement, Ivoirien des textes que le peuple de Côte d’Ivoire s’est librement donné, et du non-respect des conventions internationales qu’il a de bonne-foi ratifiées, sans pourtant s’y conformer.

1- Au regard de cette situation délétère qui prévaut,

2- Pour tenir compte de ce que l’Enseignement Supérieur, l’élite de la Côte d’Ivoire, ne saurait cautionner et être complice d’une telle situation,

3- Pour donner, une énième fois, la chance à la négociation et au dialogue, l’arme des forts,

4- Pour prendre le peuple de Côte d’Ivoire et la Communauté Nationale et Internationale à témoin,

5- Pour que tous nous puissions juger de la bonne foi du Gouvernement  Ivoirien, car la balle est bien dans son camp maintenant,

L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE CE JOUR, LUNDI 03 JUIN 2019, A ANALYSE SEREINEMENT CETTE SITUATION, ET A DÉCIDÉ, A L’UNANIMITÉ DES MEMBRES PRÉSENTS, DE LA LEVÉE PURE ET SIMPLE DU MOT D’ORDRE DE GREVE DANS L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR.

TOUTEFOIS, POUR PROTESTER VIGOUREUSEMENT CONTRE L’AGRESSION, A L’ARME BLANCHE D’UN COLLÈGUE, SUR LE CAMPUS DE COCODY, L’ASSEMBLÉE GÉNÉRALE A DÉCIDÉ D’OBSERVER DEUX (02) JOURS D’ARRÊT DE TRAVAIL (LES MARDI 11 ET MERCREDI 12 JUIN 2019) DANS TOUTES LES STRUCTURES UNIVERSITAIRES DE CÔTE D’IVOIRE.

Tous les Délégués de Sections sont tenus de faire respecter ces deux (02) jours d’arrêt de travail dans leurs institutions respectives.

NOUS SOMMES LA ‘’MATIÈRE GRISE NATIONALE’’ , ET NOUS COMPTONS JOUER NOTRE RÔLE « D’ÉVEILLEURS DE CONSCIENCE » POUR L’AVENIR DE LA CÔTE D’IVOIRE, NOTRE NATION.

Fait à Abidjan, le lundi 03 juin 2019

 

Pour l’Assemblée Générale de la CNEC, La Cellule d’Information et de Communication (CELLCOM-CNEC)

 

 

 

0 Commentaire

Laissez un commantaire

Login

Bienvenue, connectez-vous

Se souvenir Mot de passe perdu ?

Lost Password