URGENT CNEC: PV AG Extraordinaire Nationale sous le signe de notre détermination à obtenir de nos nouveaux salaires et de nouvelles PR. Mercredi 08 mai 2019 à 14H (à l’UFHB)

PV CNEC_Décisions Majeures de l’AGE du 08_05_2019

TELECHARGEZ ICI l’Adresse aux Enseignants et Chercheurs (AG du 08 mai 2019)

Camarade,

Depuis ta décision de maintenir la suspension du mot d’ordre de grève, manifestant ainsi ta bonne foi pour donner une chance à la discussion, l’autorité ruse avec ton syndicat en refusant, par abus de pouvoir, de payer les salaires et les primes de recherches de vos responsables syndicaux, pense-t-elle pour les affaiblir. Mais, c’est peine perdue car cette démarche ne prospèrera jamais. Sachez que la ruse est du diable.

En effet, depuis la dernière Assemblée Générale en date du 17 avril 2019, aucune rencontre n’a été initiée par la tutelle pour échanger sur nos revendications relatives aux nouveaux salaires et aux nouvelles primes de recherche.

De plus, le gouvernement cautionne l’insubordination de monsieur Abou Karamoko qui refuse de se conformer à la décision d’appel rendue le 12 avril 2019 par la commission permanente de l’enseignement supérieur. Décision qui rejette ses sanctions disciplinaires fallacieuses (révocation et suspension allant de 6 à 12 mois) infligées à douze de nos collègues, et les muant respectivement en blâme et avertissement.

Pour preuve, à ce jour 05 mai 2019, soit plus de trois semaines après la levée des sanctions,

Les douze (12) collègues désormais blâmés et avertis ont leurs salaires des mois de février et mars encore impayés, et même celui du mois d’avril sous contrôle ; De plus ces camarades n’ont pas perçus leurs primes de recherche du premier trimestre 2019.

Aussi, quinze (15) membres du bureau exécutif national (BEN) de la CNEC et trois (03) membres de la délégation CNEC-DALOA ont-ils leurs salaires du mois de février confisqués par monsieur Abou Karamoko et madame Tidou Abiba, respectivement à l’UFHB et à l’UJLOG.

Ces Quinze (15) membres du BEN de la CNEC ont vu le tiers (1/3) de leurs primes de recherche de mars 2019 confisqués par monsieur Abou KARAMOKO à l’UFHB ;

Le salaire du collègue DADE JOEL MAXIME est confisqué par monsieur Abou KARAMOKO à l’UFHB depuis fin décembre 2017 soit depuis plus de quatorze (14) mois.

Pire, le discours du gouvernement lors de la fête du travail du 1er mai 2019 ignorant totalement les revendications des syndicats montre bien la méprise des principaux acteurs du secteur éducation formation en général et l’enseignement supérieur en particulier que nous sommes.

Camarade, tu es invité à l’Assemblée Générale Extraordinaire Nationale de la CNEC pour te prononcer sur ton avenir dans la fonction d’Enseignant-Chercheur et de Chercheur.

DATE ET HEURE :  Mercredi 08 mai 2019 à 14 H 00

LIEU :                         Amphi B du District, UFHB

 

Ordre du jour :

  • Informations
  • Point de la suspension de la grève
  • Analyse et conduite à tenir
  • Divers

 

LARGE DIFFUSION, Seule la lutte paie

Mieux vaut vivre un jour comme un lion que de vivre mille années comme un mouton

Pour le PP JOHNSON KOUASSI ZAMINA

La Cellule d’information et de Communication de la CNEC

0 Commentaire

Laissez un commantaire

Login

Bienvenue, connectez-vous

Se souvenir Mot de passe perdu ?

Lost Password